La culture et l'élevage

Nous avons choisi sur l’exploitation de désherber modérément depuis une quinzaine d’année. Notre palissage (attache des branches) est traditionnel dans un souci de maitriser les rendements. Nous ne traitons pas la pourriture pour éviter de trop mettre de produits et préférons anticiper nos vendanges qui sont mécaniques depuis trente ans maintenant. Les traitements que nous faisons le plus couramment concernent la préservation contre le mildiou et l’oïdium.

Après la rentrée de la vendange, le pressage de celle-ci et une macération du jus qui dure pendant dix jours, la fermentation alcoolique peut alors commencer. Nous réalisons ensuite l’assemblage de notre vin au mois de janvier ou février et il est élevé pendant trois ans en cuve. Nous ne procédons pas à des filtrages car nous préférons attendre que les dépôts se fassent naturellement. Notre philosophie est qu’il faut laisser le temps au temps.

Tout ce travail est réalisé en collaboration avec un œnologue toute l’année.